Philosophie avenir et coup de gueule

Nombre de pêcheurs en France

Graphique du nombre de pêcheurs certainement en chute en 2020

Sans être ni chercheur ni biologiste je vois inlassablement nos rivières se dégrader depuis les années 70. Tout d'abord il est bon de savoir que la France est un pays très riche en rivières mais aussi en pêcheurs (activité la plus populaire derrière le football), malheureusement depuis quelques années sans poisson. Je parle des poissons qui nous intéressent nous moucheurs. Principalement truites, ombres et saumons (bien que cette réflexion soit valable pour toutes les pêches actuelles, mer comprise). Pourquoi?  Pour moult raisons dont les principales sont toujours et encore les pollutions diverses, les constructions, les surpêches, la mauvaise gestion des domaines, le changement climatique, les intempéries, le braconnage, les cormorans et j'en passe. Et bien sur au lieu de s'attaquer puissamment aux causes on préfère pénaliser le pêcheur. Cela me fait penser à cette histoire: dans ma petite ville quelques excès de vitesses répétées on fait réagir la municipalité en plaçant des dos d'âne partout. Le schéma est le même on ne s'attaque pas aux causes mais on pénalise l'honnête. J'ai côtoyé tellement de cas qu'il me faudrait 10 pages pour vous les exposer tous, par exemple jamais un seul contrôle sur ces dernières années ou encore les waders à l'ouverture de Mars dans les frayères à ombres? Ce qui est sûr par contre c'est que tant qu'on ne met pas le turbo pour protéger nos milieux naturels, ça ira de pire en pire.


Visitez le site de la fédération nationale de la pêche en France ici.

rivière à saumons

Vu dans l'Allier à Langogne vrai ou faux?

Les conséquences: dans les années 90 il y avait plus de 2 millions de pêcheurs en France (3 millions en 1964) il y en a actuellement moins de 1,5 million et ce malgré la diversité des cartes et le nombre d'habitants qui ne cesse de progresser. Quand j'en parle autour de moi la première raison invoquée est le prix excessif du permis (100 euros) avec autour de soi au bord de l'eau baigneurs et canoës à foison qui eux ne payent pas de contribution. Viens aussi la rareté du poissons sur presque toutes les rivières qui entraîne des "no kill" quasi partout et enfin les législations beaucoup trop complexes, mais c'est une maladie française. Paradoxalement rares sont ceux qui parlent des vraies causes à moyen ou long terme. Résultat pour s'adonner à leur passion et ceci toute l'année sans permis ni contraintes les moucheurs se tournent de plus en plus vers les réservoirs ou les parcours privés, qui les en blâmerait, car eux il semblerait qu'ils sachent gérer correctement et ils ont du poisson. Paradoxe du prix énuméré dans les  lignes précédentes.

____________

Le coup de gueule 2021

Ombre remis à l'eau

Le bien être animal on en parle: 

Un sujet lourd aujourd'hui pour nous moucheurs car nous commençons a être montré du doigt par plusieurs associations pour maltraitance animale. La question posée est insidieuse, l'acte de pêche lui même ne pourrait-il pas être associé à de la maltraitance? Personne ne peu dire actuellement si nos poissons souffrent ou non de nos actions. Aucune étude sérieuse n'a été faite sur ce sujet. Un ferrage violent, une bagarre jusqu'à l'épuisement, un dégorgement de l'hameçon bien ancré ou encore un bas de ligne trop fin entraînant une casse et notre prise s'enfuit traînant le tout dans la gueule avec certainement l'impossibilité dorénavant de se nourrir correctement. Vous me direz on y a pensé avec le "no kill" et l'hameçon sans ardillon. Le courage consiste a choisir le moindre mal, si affreux qu'il soit encore (ce n'est pas de moi mais de Stendhal). D'après la législation un animal doit être tué le plus rapidement possible et "proprement" donc à la sortie de l'eau on devrait lui briser la nuque ou au minimum un violent coup sur la tête... Donc exit le "no kill"et le sans ardillon où on remettrait un poisson maltraité à l'eau. Les Suisses l'auraient-ils compris, les autorités fédérales confirment qu'il est interdit de pêcher des poissons dans l'intention de les remettre à l'eau. Imaginer le moucheur qui n'aime pas consommer ses prises rentrant chez lui tous les jours avec une dizaine de bestiaux soit 300 par mois, divorce assuré. Dans ce nouveau monde les choses se télescopent tellement qu'on se demande ce qu'on fera dans les années a venir. A vous de voir ...

Vous pouvez laisser votre avis ici

Vos avis

 nom = Laurent
field = on
message = Ce site universel est bien fait pour le demi-novice que je suis, j'y ai trouvé ma vie avec des phrases judicieuses, merci donc, moi j'ai trouvé qu'au bord de l'eau c'est la grosse panique entre bateaux, pêcheurs, baigneurs, promeneurs, même un photographe qui m'a suivi partout alors que je suis loin d'être un exemple.

 nom = Polo
field = on
message = Tout le monde sait que les cerveaux Suisses n'ont pas la lumière a tous les étages MDR. J'ai aimé l'article sur les impondérables ça m'a rappelé certaines de mes propres situations.

 nom = Rocky
field = on
message = Bien le passage sur l'ouverture de l'ombre dans la Sorgue,  j'y étais et je confirme, eaux fortes, froides et hautes il fallait se rabattre sur les truites le soir mais il n'y avait pas beaucoup de courageux haha.

 prénom = Thierry
nom = Breton
field = on
message = J'avais jamais vu la mouche sous cet aspect des choses mais vu qu'il n' y a plus de poissons le problème est presque réglé.

 prénom = hicham

nom = pêcheur
field = on
message = Faut pas exagérer on en ai pas encore la a passer sa vie devant la télé. Mais revenir aux idéaux d'antan suis ok.


 prénom = Greg
nom = smith
field = on
message = A priori c'est une discussion qui n'aura pas de fin, comme la corrida...


 prénom = albert
nom = laffond
field = on
message = Un article qui interpelle, bon site merci.


 prénom = joan
nom = albertini
field = on
message = Tout le monde n'est pas comme vous c'est pour cela que s'applique des règles strictes et c'est vrai que c'est bien dommage.


prénom = Christian
nom = Peyret
field = on
message = Pas d'accord nous sommes nombreux comme moucheurs et imaginez un instant que chacun ramène un ou deux ombres a la maison. La rivière serait vide en une saison, c'est d'ailleurs ce qui se passe.


 prénom = pierrot
nom = rieu
field = on
message = Bon site rubrique facile a lire et bien expliqué. Quand au coup de gueule d'accord avec vous mal géré pour ma part je pars soit a l'étranger soit dans les endroits privés, dont 1 que vous cité où je vais assez souvent.


 prénom = michel
nom = mouche
field = on
message = Je répond a Pierrot: oui mais a quel prix?


 prénom = jean paul
nom = polo
field = on
message = Je suis du 34 aussi tu saurais où ils font des lâcher de truites pour l'ouverture du 13. Merci.


PUB

banniere tripriders.org